Emprunter avec un risque aggravé de santé

Santé médecinSouscrire un crédit immobilier en présentant un risque aggravé de santé c’est possible. Le courtier en crédit immobilier Immoprêt rappelle sur les règles du jeu.

Qui peut emprunter

Les personnes sous traitement, avec des opérations chirurgicales par le passé, des arrêts maladies ou encore en invalidité peuvent emprunter sans problème. Les salariés  en arrêt de travail ne peuvent acheter tant qu’ils n’ont pas repris le travail.

Comment faire

L’emprunteur doit se renseigner sur le coût de l’assurance avant d’acheter le bien. Selon la pathologie ou le problème de santé, le montant de l’assurance peut varier d’un coût normal à un coût multiplié par 2 ou 3. La pathologie dont l’emprunteur souffre, peut aussi faire l’objet d’exclusions.

Où se renseigner

Chez un courtier en prêt immobilier : la plupart des courtiers possède une filière assurance spécialisée en assurance. Le courtier peut qualifier le budget et surtout faire une demande d’assurance pour connaître les garanties et prix proposés. Le courtier et la banque pourront aussi proposer le dispositif AERAS en cas de problèmes majeurs tels que problème vital ou pathologie lourde.

Les conseils à suivre

– Ne jamais mentir sur le questionnaire de santé à remplir pour l’assurance, sinon pas de couverture en cas de sinistre.

– Consulter un courtier en financement immobilier permet à l’emprunteur de recevoir rapidement le retour de plusieurs compagnies.

A savoir : Les personnes multipliant les risques – par exemple problème de poids, âge, problèmes de santé, opérations chirurgicales récentes, etc – et les personnes déclarant avoir fait une tentative de suicide durant les dernières années feront l’objet d’une exclusion.

Que faire en cas d’exclusion

Dans le cas où l’emprunteur ne peut pas être assuré ou s’il ne souhaite pas payer l’augmentation de prime, il peut proposer une garantie financière à la banque ou une garantie hypothécaire qui assurera la banque en cas d’incapacité de paiement. Même si elle n’est pas obligatoire, souscrire à une assurance est vivement conseillé.

Quatre Cas Pratiques

« Tous les profils sont assurables. C’est le taux et les exclusions qui changeront suivant les dossiers », résume le courtier en crédit.

Cas n°1 : Monsieur et Madame achètent un bien à 145 000 € et ils ont 25 000€ d’apport. Ils ont 30 ans, ils n’ont pas de problème de santé. L’assurance se fait sur un barème classique, ils sont assurés pour le décès, l’invalidité totale et irréversible et l’invalidité temporaire de travail. Monsieur et madame sont assurés à 100%.  Ils bénéficient d’un crédit à taux fixe (hors assurance) à 3.6% sur 25 ans. Le taux de l’assurance : 0.25%

Cas n°2 : Monsieur et Madame achètent un bien à 145 000€ et ils ont 25 000€ d’apport. Monsieur a 30 ans, il est sportif. Il y a 5 ans, il a subi une opération des ligaments croisés du genou. L’assurance se fera sur un barème classique, sans majoration. Mais, pour tous les risques liés à son opération passée (invalidité, incapacité temporaire ou partielle etc.), il ne sera pas couvert. Monsieur et madame sont assurés à 100%. Ils bénéficient d’un crédit à taux fixe (hors assurance) à 3.6% sur 25 ans. Le taux de l’assurance : 0.25%

Cas n°3 : Monsieur et Madame achètent un bien à 145 000€ et ils ont 25 000€ d’apport. Monsieur souffre d’hyper tension et de diabète, il prend un traitement régulier lié à cette pathologie. Il a consulté sa banque qui lui donne un montant d’assurance de 0.5%. Malheureusement, son endettement dépasse désormais les 33%. Sa banque refuse de financer son projet. Il consulte un courtier en prêt immobilier qui lui trouve une compagnie d’assurance qui ne prend pas de surprime pour ces pathologies, mais qui créé une exclusion pour ces problèmes de santé.

Cas n°4 : Monsieur et Madame achètent un bien à 145 000€ et ils ont 25 000€ d’apport. Madame a un traitement chronique pour un problème de tyroïde. Ils ont consulté un courtier :  Le taux d’assurance augmente de 20%, soit un taux d’assurance de 0.30% au lieu de 0.25%. Les risques liés au problème de tyroïde sont couverts.

À propos de l'auteur 

Réseau Cimm Immobilier liked this post

Tags :

Un commentaire à “Emprunter avec un risque aggravé de santé”

  1. J’ai ausculté le web pour trouver des réponses à mon assurance. Je suis tombé sur As du Grand Lyon. Les réponses qu’il m’a fournies m’a été d’une grande utilité.

Laissez un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser les tags suivants: <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

M'avertir d'un nouveau commentaire sans poster de commentaire