Les attraits de l’immobilier francilien en 2017

immobilier Paris
immobilier Paris

Après le classement top 10 des villes-phares des investissements immobiliers en France, les professionnels se sont penchés sur le cas du secteur francilien. Tout porte à croire que la région Île-de-France possède de nombreux atouts. Même avant les élections présidentielles, le marché de l’immobilier dans cette partie de l’Hexagone affichait une performance remarquable. Une tendance qui se poursuit et justifie l’engouement des futurs acquéreurs pour les biens situés dans la zone francilienne.

Une croissance très marquée dans l’immobilier d’entreprise

Dès le premier trimestre, les professionnels ont constaté une hausse des échanges sur le marché de l’immobilier. À quelques exceptions près, on peut dire que la croissance concerne généralement toutes les communes. Cependant, les investissements dans le marché des bureaux semblent être plus performants dans la région francilienne. En effet, même si cette zone ne figure pas parmi les 3 premières villes du classement Top 10 où les affaires sont les plus fructueuses, elle a réussi à démontrer qu’elle demeure compétitive dans le secteur. Rien que dans le premier trimestre, les flux ont été estimés à plus de 2,3 milliards d’euros.
Dans la branche de l’immobilier d’entreprise, l’Île-de-France présente de 27 % en un an et plus de 25 % si on se rapporte aux résultats des dix dernières années. Et même si les villes telles que Bordeaux, Rennes ou Montpellier la surpassent dans le locatif ou le neuf, la région francilienne affiche une performance de 18 % sur l’ensemble des activités si on se base sur les échanges réalisés précédemment sur la même période (le premier trimestre). La tendance n’aura pas été assez affectée par l’éventuelle baisse de 10 % enregistrée dans la zone du Paris QCA (Quartier des affaires).
Enfin, la hausse s’explique par la croissance des investissements (français et étrangers) sur le marché. Les acquéreurs sont en effet nombreux à s’intéresser aux bureaux et aux biens d’entreprises situés dans la localité parisienne. Le nombre de demandes de prêt immobilier a aussi augmenté selon les enseignes. Les offres sont disponibles sur des plateformes telles que bourse des crédits pour ceux qui sont intéressés.

immobilier Paris
immobilier Paris

Un large taux de vacance et des placements toujours rentables

Même si la demande semble s’accroître pour booster les affaires, l’offre demeurera généreuse dans la région francilienne. Des biens sont toujours disponibles. D’après les professionnels, la surface vacante s’estime à plus de 3,6 millions de mètres carrés à la fin du premier trimestre. Ce qui fait en total un taux de 6,7 %. Toutefois, les investissements auraient été plus forts dans la capitale puisque l’indice est resté à 4 %. Ces chiffres montrent que le marché immobilier francilien est en plein essor et que l’avenir ne peut être que plus prometteur dans le secteur.
Pour finir, le marché du bureau concerne essentiellement les entreprises. Mais son attractivité pourrait aussi persuader les particuliers même si les placements sont assez élevés. La solution proposée par les professionnels serait alors l’acquisition de parts de fonds immobiliers par les SCPI (Sociétés Civiles de Placement immobilier) par exemple. Cette alternative commence, d’ailleurs, aujourd’hui à intéresser de plus en plus de français puisque les investissements sont nettement plus flexibles (quelques centaines d’euros/part), plus rentables et plus sécurisés.

À propos de l'auteur 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*